Algue rouge filamenteuse Acrothamnion - Acrothamnion preissii | BioObs
Fiche espèce – BioObs

Fiche espèce

Algue rouge filamenteuse Acrothamnion

Acrothamnion preissii

Algue rouge filamenteuse Acrothamnion - Acrothamnion preissii - Joel GOUHIER - BioObs Auteur : Joel GOUHIER
Photo prise le 06.08.2015 à Le Levan ( La Ciotat )

Végétaux

Algues

Rhodophycées (Algues rouges)

Thalles érigés

Description

Amas d'algues flottantes rouge rosé et hautement ramifiées, mesurant 0,5 à 1,5 cm de long et formant des tapis mono-spécifiques denses d'une épaisseur pouvant atteindre 1 cm. Le thalle est fixé au substrat ou à d'autres algues par des rhizoïdes. L'espèce ne peut être identifiée qu'à l'aide d'un microscope binoculaire. Par conséquent, il pourra être nécessaire de faire appel à un spécialiste de ce groupe pour confirmer l'exactitude de l'identification. Les cellules centrales sont cylindriques, sans cortication; les ramifications principales mesurent 150 à 300 ?m de long x 40 à 60 ?m de large. En général, chaque cellule centrale produit 3 à 4 ramifications latérales de manière distale. Les cellules glandulaires terminales, observées à l'extrémité de la plupart des ramifications, sont ovoïdes transversalement et leur diamètre est de 16 à 22 ?m. Amas d'algues flottantes rouge rosé et hautement ramifiées, mesurant 0,5 à 1,5 cm de long et formant des tapis mono-spécifiques denses d'une épaisseur pouvant atteindre 1 cm. Le thalle est fixé au substrat ou à d'autres algues par des rhizoïdes. L'espèce ne peut être identifiée qu'à l'aide d'un microscope binoculaire. Par conséquent, il pourra être nécessaire de faire appel à un spécialiste de ce groupe pour confirmer l'exactitude de l'identification. Les cellules centrales sont cylindriques, sans cortication; les ramifications principales mesurent 150 à 300 ?m de long x 40 à 60 ?m de large. En général, chaque cellule centrale produit 3 à 4 ramifications latérales de manière distale. Les cellules glandulaires terminales, observées à l'extrémité de la plupart des ramifications, sont ovoïdes transversalement et leur diamètre est de 16 à 22 ?m.

Confusions possibles

Bien qu'elle puisse être facilement confondue avec d'autres algues rouges filamenteuses (comme la Womersleyella setacea) lors d'une observation directe sur le terrain, la présence de cellules glandulaires terminales à l'extrémité de la plupart des ramifications est une caractéristique utile pour identifier l'Acrothamnion preissii.

Biotope / Habitat

Cette espèce est souvent présente sous forme d'épiphyte sur les zostères comme la Posidonia oceanica ou d'autres algues, dans les zones subtitales peu profondes jusqu'à des profondeurs de près de 40 m. En tant qu'espèce envahissante, elle forme des touffes cotonneuses denses, surtout dans des conditions de faible luminosité (c.-à-d. sur les rhizomes de l'espèce Posidonia oceanica, dans les bancs de maërl, ou à l'entrée des grottes et des crevasses).

Distribution

Espèce de la région indo-pacifique originaire d'Australie occidentale, de Nouvelle-Zélande, d'Afrique du Sud et du Japon, ayant probablement été introduite en Europe par le transport maritime (sur la coque des navires). Actuellement, elle est surtout présente dans le nord-ouest de la Méditerranée, formant des populations envahissantes en France, en Italie, à Monaco et en Espagne.

Les zones géographiques (BioObs)

Le statut

Remarquable

Espèce INVASIVE, liste noire des espèces invasives de Méditerranée Ref:Ref:Otero M.,Cebrian E., Francour P., Galil B., Savini D., 2013. Surveillance des espèces envahissantes marines dans les Aires Marines Protégées (AMP) méditerranéennes : guide pratique et stratégique à l’attention des gestionnaires. IUCN.136 pages

Le type d'observation

Dernière modification : 04/12/2019