Barbet à queue rayée - Upeneus pori | BioObs
Fiche espèce – Page 2546 – BioObs

Fiche espèce

Barbet à queue rayée

Upeneus pori

Barbet à queue rayée - Upeneus pori - fiches descriptives IUCN - BioObs Auteur : fiches descriptives IUCN

Description

Données extraites de la fiche IUCN : http://www.iucn-medmis.org/?c=Guide/specie/49 ---------------------------------------------------------------------- Il s'agit d'un poisson de taille moyenne pouvant mesurer jusqu'à 19 cm de long (généralement 5-14 cm) et possédant un corps allongé et modérément comprimé. Il possède un museau arrondi avec deux barbillons courts et fins. Deux nageoires dorsales bien séparées sont présentes ; la première possède 7 épines tandis que la seconde possède 8?10 rayons mous et est située juste au-dessus de la nageoire anale (munie de 1 épine et de 6?8 rayons mous). La nageoire caudale est très fourchue. Le dos et les côtés de ce poisson présentent des marbrures d'un brun rougeâtre et le ventre est blanc. Les lobes de la nageoire caudale sont rayés de 3?7 barres d'un brun rougeâtre avec des espaces intermédiaires blancs sur le lobe supérieur et de 4?5 barres de la même couleur sur le lobe inférieur Données extraites de la fiche IUCN : http://www.iucn-medmis.org/?c=Guide/specie/49 ---------------------------------------------------------------------- Il s'agit d'un poisson de taille moyenne pouvant mesurer jusqu'à 19 cm de long (généralement 5-14 cm) et possédant un corps allongé et modérément comprimé. Il possède un museau arrondi avec deux barbillons courts et fins. Deux nageoires dorsales bien séparées sont présentes ; la première possède 7 épines tandis que la seconde possède 8?10 rayons mous et est située juste au-dessus de la nageoire anale (munie de 1 épine et de 6?8 rayons mous). La nageoire caudale est très fourchue. Le dos et les côtés de ce poisson présentent des marbrures d'un brun rougeâtre et le ventre est blanc. Les lobes de la nageoire caudale sont rayés de 3?7 barres d'un brun rougeâtre avec des espaces intermédiaires blancs sur le lobe supérieur et de 4?5 barres de la même couleur sur le lobe inférieur

Confusions possibles

Cinq espèces de la famille des Mullidés sont présentes en Méditerranée dont deux sont des espèces exotiques de la mer Rouge (le rouget-souris bande d'or, Upeneus moluccensis, et le barbet à queue rayée, Upeneus pori) et deux sont des rougets autochtones méditerranéens (le rouget de vase, Mullus barbatus, et le rouget-barbet de roche, Mullus surmuletus). Le cinquième membre de cette famille est le rouget d'Afrique de l'Ouest, Pseudupeneus prayensis. Les deux espèces de Mullus se distinguent facilement du barbet à queue rayée (U. pori) par l'absence de dents sur leur mâchoire supérieure et leur tête au profil abrupt ou très abrupt. L'Upeneus moluccensis est marqué d'une unique bande longitudinale jaune très caractéristique et possède un lobe caudal inférieur dépourvu de barres sombres et huit épines dorsales. Le Pseudupeneus prayensis est par contre muni d'une épine sur le volet osseux recouvrant les branchies et aucune bande n'apparaît sur sa nageoire caudale.

Biotope / Habitat

Cette espèce est généralement présente à une profondeur de 50 m sur les fonds marins sablonneux, graveleux et vaseux. Elle se nourrit de petits invertébrés benthiques, principalement des crustacés et, dans une moindre mesure, des polychètes.

Distribution

Le barbet à queue rayée est une espèce originaire de l'ouest de l'océan Indien, présente de la mer Rouge jusqu'au sud d'Oman. Elle s'est introduite en Méditerranée par le canal de Suez et a été enregistrée pour la première fois à Iskenderun (Turquie) en 1950 (sous le nom Upenoides (= Upeneus) tragula) puis en Israël, au Liban, à Rhodes, à Chypre, sur la côte égéenne de la Turquie, en Égypte, en Libye, dans le sud de la Tunisie, et même dans la lagune de Bizerte, une zone d'eaux saumâtres dans le nord-est de la Tunisie. Elle est aujourd'hui très abondante dans la région du Levant.

Les zones géographiques (BioObs)

Critère remarquable

Remarquable

Espèce remarquable

Liste noire des espèces invasives en Méditerranée. Chacune des espèces de Mullidés occupe un habitat différent lié à la profondeur ; toutefois, il peut exister une interaction et une concurrence entre ces espèces pour prendre possession de la même nourriture (petits crustacés, mollusques, etc.). Les fortes densités d'espèces exotiques Upeneus moluccensis et Upeneus pori risquent donc de déplacer les espèces autochtones (Mullus spp.).

Le type d'observation