Poisson-ballon à bandes argentées - Lagocephalus sceleratus | BioObs
Fiche espèce – BioObs

Fiche espèce

Poisson-ballon à bandes argentées

Lagocephalus sceleratus

Poisson-ballon à bandes argentées - Lagocephalus sceleratus - <a href='https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Silver_puffer_(Lagocephalus_sceleratus)_(48272090586).jpg' title='via Wikimedia Commons'>Rickard Zerpe</a> / <a href='https://creativecommons.org/licenses/by/2.0'>CC BY</a> - BioObs Auteur : Rickard Zerpe / CC BY
Photo prise le 07.04.2020

Animaux

Vertébrés

Poissons osseux nageant près du fond

Poissons-ballons, poissons-globes, fugu,...

Description

IMPACTS ECOLOGIQUES Le L. sceleratus est l'une des espèces les plus importantes en termes de biomasse à la fois dans les zostères de Posidonia oceanica et les zones sablonneuses de Rhodes (Grèce). Les espèces de Lagocephalus sont considérées comme faisant partie des plus envahissantes en Méditerranée et elles ont un impact considérable sur le secteur de la pêche. Toutefois, le rôle de ces espèces envahissantes au sein de l'écosystème côtier et leurs effets sur les populations locales sont pour l'instant inconnus. IMPACTS ECONOMIQUES La consommation de ces espèces est très dangereuse car leur chair est toxique. La propagation spectaculaire de ces poissons très toxiques le long de la côte méditerranéenne renforce la nécessité d'une campagne d'informationauprès du public afin de sensibiliser aux risques qu'ils présentent pour la santé humaine. Malgré l'interdiction de débarquement dans des pays comme la Turquie, ces espèces débarquent illégalement et sont consommées sur les côtes méditerranéennes. Le Lagocephalus sceleratus attaque les poissons pris dans les filets et par les lignes, et peut gravement endommager le matériel de pêche ainsi que les prises. Texte et photos tirés du site IUCN-MedMIS http://www.iucn-medmis.org/?c=Guide/specie/36 Les trois espèces appartenant au genre Lagocephalus sont capables de gonfler leur corps en avalant de l'eau. Lorsqu'il n'est pas gonflé, leur corps est allongé et légèrement comprimé latéralement. Le plus grand est le L. sceleratus avec une longueur maximum de 110 cm (généralement 20–60 cm), suivi du L. spadiceus avec 40 cm (généralement 5–30 cm) et enfin du L. suezensis avec 18 cm (généralement 7–15 cm). L'unique nageoire dorsale (10–19 rayons mous) et la nageoire anale (8–12 rayons mous) sont toutes les deux pointues avec une base courte et elles sont disposées symétriquement. La nageoire caudale est légèrement concave. La tête est longue et triangulaire avec une petite bouche et deux puissantes dents dans chaque mâchoire. Le corps est lisse et sans écailles, tandis que seules quelques spinules (épines) très petites sont visibles sur son ventre et sa surface dorsale. Chez le L. sceleratus, à l'exception de deux lignes latérales bien visibles, le corps est argenté voire gris avec des points noirs réguliers sur le dos, sauf sur le ventre qui est blanc.

Confusions possibles

Le genre Lagocephalus est composé de quatre espèces vivant en Méditerranée. Seule le L. lagocephalus (Linnaeus, 1758) est autochtone, tandis que les trois autres espèces, L. spadiceus, L. suezensis et L. sceleratus, ont migré depuis la mer Rouge vers le bassin du Levant par le canal de Suez. Le Lagocephalus spadiceus se distingue des autres par la présence de spinules sur le ventre (de l'oeil jusqu'à la moitié de la nageoire dorsale) et le dos (de la gorge jusqu'à la moitié du ventre), l'absence de points noirs sur le dos, une nageoire dorsale et une nageoire pectorale jaunes, et une nageoire caudale de couleur sombre avec des extrémités blanches. Le Lagocephalus sceleratus possède une large bande argentée caractéristique sur les côtés, une surface dorsale gris foncé avec de nombreux petits points noirs répartis de manière homogène, une surface ventrale d'un blanc argenté et des dents prononcées et puissantes. Le Lagocephalus suezensis est brun noirâtre voire gris olive, avec des points bruns ou gris de différentes tailles et répartis de manière hétérogène. Il possède une bande latérale argentée et brillante ainsi qu'un ventre blanc. L'espèce Lagocephalus lagocephalus autochtone dispose de nageoires (une dorsale et une anale) à bandes blanches. Le corps est lisse (sans points) à l'exception de spinules bien développées sur le ventre, du menton à l'anus. Chez les adultes, le lobe inférieur de la nageoire caudale est plus long que le lobe supérieur. Le dos est bleu foncé et le ventre est blanc.

Biotope / Habitat

Ces poissons-ballons sont présents dans les habitats côtiers, qu'il s'agisse de fonds sablonneux ou de prairies sous-marines, jusqu'à une profondeur de 100 m. Ils gonflent leur ventre lorsqu'ils se sentent menacés. En Méditerranée, cette famille de poissons est carnivore, se nourrissant principalement de crevettes mais aussi de crabes, de poissons (y compris de la même espèce), de calmars, de mollusques et de seiches

Distribution

Espèce invasive en Méditerranée, via la Mer Rouge Présent en Atlantique et Indo-Pacifique

Les zones géographiques (BioObs)

Le statut

Remarquable

Espèce ENVAHISSANTE en Méditerranée, figurant dans la liste des pestes noires à surveillance prioritaire dans les aires marines protégées. Liste rouge mondiale de l'UICN (évaluation 2014) : LC (listé Lagocephalus sceleratus)

Le type d'observation

Dernière modification : 15/10/2020


Un commentaire ou une erreur sur cette fiche espèce : Cliquer ici !