Apogon pharaon - Apogonichthyoides pharaonis | BioObs
Fiche espèce – BioObs

Fiche espèce

Apogon pharaon

Apogonichthyoides pharaonis

Apogon pharaon - Apogonichthyoides pharaonis - fiches descriptives IUCN - BioObs Auteur : fiches descriptives IUCN

Animaux

Vertébrés

Poissons osseux nageant près du fond

Apogons ou cardinaux

Description

Le corps est comprimé et oblong, et peut mesurer jusqu'à 10 cm de long (généralement 7?8 cm). Deux nageoires dorsales distinctes sont présentes ; sur la première nageoire dorsale (8 épines), les deux premières épines sont très courtes et la troisième est la plus longue. La seconde nageoire dorsale (1 épine, 8?9 rayons mous) est située juste au-dessus de la nageoire anale (2 épines, 7? 8 rayons mous). La nageoire caudale est carrée et les nageoires pelviennes (1 épine, 5 rayons mous) prennent naissance en dessous de la base des nageoires pectorales (15?16 rayons mous). La bouche est grande et oblique, et des dents sont présentes dans les mâchoires ainsi que sur le vomer (os médian du palais) et les os palatins (également dans le palais). L'oeil est grand et le préopercule (zone précédant l'opercule) possède une crête lisse et un bord dentelé. Une seule épine se dressant depuis l'opercule est présente au niveau du centre de l'oeil. La bouche est grande et oblique, et des dents sont présentes dans les mâchoires ainsi que sur le vomer (os médian du palais) et les os palatins (également dans le palais). L'oeil est grand et le préopercule (zone précédant l'opercule) possède une crête lisse et un bord dentelé. Une seule épine se dressant depuis l'opercule est présente au niveau du centre de l'oeil. Extraits de la fiche: http://www.iucn-medmis.org/?c=Guide/specie/33 La détermination systématique des Apogonidés est plutôt complexe et l'identification précise des différentes espèces doit être effectuée par un spécialiste de ce groupe. Ces difficultés ont conduit à plusieurs identifications inexactes dans la documentation sur le sujet. Par conséquent, toutes les observations des Apogonidés sur le terrain doivent être vérifiées par un spécialiste de ce groupe afin d'identifier les espèces

Confusions possibles

Il existe aujourd'hui plusieurs espèces d'Apogonidés en Méditerranée, dont quatre sont exotiques. L'Apogon imberbis (apogon ou poisson cardinal) est la seule espèce autochtone. Il est facile à identifier grâce à sa couleur rouge et ses 6 épines situées sur la première nageoire dorsale. Les autres espèces de poissons cardinaux qui se sont introduites depuis la mer Rouge sont l'Apogon queketti (" spotfin cardinal ") enregistré au large de la Turquie dans le bassin du Levant ; l'Apogon smithi (" Smith's cardinalfish ") enregistré au large d'Israël ; l'Ostorhinchus fasciatus (" broadbanded cardinalfish ") signalé sous le nom Apogon fasciatus au large d'Israël et de la Turquie, et le Cheilodipterus novemstriatus (l'apogon à neuf bandes) enregistré au large d'Israël et du Liban. Ces espèces d'Apogonidés ne possèdent pas l'ocelle noir caractéristique sur le corps, et ce dernier est d'une couleur hâlée à brune teintée de rose. L'O. fasciatus se distingue nettement des autres espèces d'Apogon par sa bande latérale médiane noirâtre s'étendant jusqu'à l'extrémité de la nageoire caudale.

Biotope / Habitat

Les adultes sont présents dans les eaux côtières et sur les récifs profonds en haute mer. Il s'agit d'une espèce nocturne, comme l'Apogon imberbis. Le jour, elle peut être observée dans les zostères ou bien à proximité ou à l'intérieur de petites grottes.

Distribution

Océan Indien, Mer Rouge, Méditerranée. En raison de la confusion taxonomique et des identifications inexactes, l'historique de l'introduction de ce poisson cardinal et ses voies d'accès ne sont pas clairs. Il est originaire d'une zone allant de la région de Suez en mer Rouge jusqu'à l'Afrique du Sud. En Méditerranée, il a été enregistré pour la première fois en Palestine en 1947 mais en étant identifié incorrectement sous le nom Apogon taeniatus ; ensuite, il a été enregistré à Chypre et en Turquie. Aujourd'hui, cette espèce est courante de la côte méridionale d'Israël jusqu'à la mer du Levant.

Les zones géographiques (BioObs)

Le statut

Remarquable

Liste noire des espèces invasives en Méditerranée: Le manque de concurrents nocturnes pourrait peut-être faciliter la croissance de la population et la propagation des espèces exotiques d'Apogonidés, comme l'Apogonichthyoides pharaonis, en Méditerranée. La famille des Apogonidés occupe le deuxième rang des groupes d'espèces les plus importants en nombred'individus présents dans la mer autour de la Turquie. D'autres espèces de Pemphéridés comme le Pempheris vanicolensis vivent dans des grottes pendant la journée. Il n'existe pas de données mettant en évidence une concurrence entre les espèces A. pharaonis et P. vanicolensis ou avec l'espèce Apogon imberbis autochtone. Toutefois, les mouvements migratoires quotidiens del'Apogonichthyoides pharaonis, quittant sa grotte la nuit pour s'alimenter çà et là et revenant le matin, peuvent accroître le transfert de matières organiques vers les grottes ce qui a ensuite un impact sur la faune invertébrée de ces habitats.

Le type d'observation