Bourse garnale - Stephanolepis diaspros | BioObs
Fiche espèce – BioObs

Fiche espèce

Bourse garnale

Stephanolepis diaspros

Bourse garnale - Stephanolepis diaspros - <a href='https://commons.wikimedia.org/wiki/File:777_Crete_15.09.2012.jpg' title='via Wikimedia Commons'>Max_Ryazanov</a> / <a href='https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0'>CC BY-SA</a> - BioObs Auteur : Max_Ryazanov / CC BY-SA
Photo prise le 09.04.2020

Animaux

Vertébrés

Poissons osseux nageant près du fond

Bourses ou poissons-limes

Description

Données issues de l'IUCN :http://www.iucn-medmis.org/?c=Guide/specie/47 Il s'agit d'un poisson de taille moyenne pouvant mesurer jusqu'à 25 cm de long (généralement 7?15 cm). Son corps est élevé et fortement comprimé et il est recouvert d'une peau lisse à rugueuse dont la texture est chagrinée et qui est composée de très petites écailles et de fines spinules. Il possède deux nageoires dorsales et la première est composée d'une solide épine antérieure unique juste audessus des yeux ; la seconde est souvent longue et filamenteuse, et est munie de 30?33 rayons mous, tout comme la nageoire anale située juste en dessous d'elle. Les nageoires pelviennes sont peu développées et ressemblent davantage à des expansions dermiques. La bouche est petite avec des dents pointues. La couleur du corps est variable, allant du brun au vertgris avec des marques sombres. Les nageoires dorsales et la nageoire anale sont de couleur jaune à orange. Les mâles adultes possèdent généralement des bandes sombres entre l'extrémité de la nageoire anale et la base de la nageoire caudale. Données issues de l'IUCN :http://www.iucn-medmis.org/?c=Guide/specie/47 Il s'agit d'un poisson de taille moyenne pouvant mesurer jusqu'à 25 cm de long (généralement 7?15 cm). Son corps est élevé et fortement comprimé et il est recouvert d'une peau lisse à rugueuse dont la texture est chagrinée et qui est composée de très petites écailles et de fines spinules. Il possède deux nageoires dorsales et la première est composée d'une solide épine antérieure unique juste audessus des yeux ; la seconde est souvent longue et filamenteuse, et est munie de 30?33 rayons mous, tout comme la nageoire anale située juste en dessous d'elle. Les nageoires pelviennes sont peu développées et ressemblent davantage à des expansions dermiques. La bouche est petite avec des dents pointues. La couleur du corps est variable, allant du brun au vertgris avec des marques sombres. Les nageoires dorsales et la nageoire anale sont de couleur jaune à orange. Les mâles adultes possèdent généralement des bandes sombres entre l'extrémité de la nageoire anale et la base de la nageoire caudale.

Confusions possibles

Les Monacanthidés sont une famille de poissons caractéristique des mers tropicales. La seule espèce atlantique ayant un lien de parenté étroit avec la bourse garnale et présente en Méditerranée est la bourse licorne Aluterus monoceros, enregistrée dans l'AMP de Zembra et Zembretta (Tunisie) et au large des îles Zaffarines en mer d'Alboran. Le S. diaspros se différencie de l'A. monoceros par le premier rayon de la seconde nageoire dorsale, qui est souvent longue et filamenteuse ; de plus, son corps est beaucoup plus long et sa peau rugueuse à la texture chagrinée est composée de très petites écailles et de fines spinules. L'espèce Balistes capriscus autochtone se distingue du S. diaspros par sa première nageoire dorsale munie de trois épines dorsales.

Biotope / Habitat

Ce poisson vit en petits groupes dans des habitats côtiers rocheux généralement recouverts de végétation, comme les forêts algales ou les prairies sous-marines. Il a également été enregistré dans une lagune côtière en Tunisie (lagune de Bizerte). Les jeunes individus se nourrissent aussi dans les eaux ouvertes, sur les substrats sablonneux et vaseux.

Distribution

Cette espèce est originaire de l'ouest de l'océan Indien et a été enregistrée du golfe Persique à la mer Rouge. En Méditerranée, elle a été enregistrée pour la première fois en Palestine en 1927, puis en Syrie, à Rhodes, dans le golfe de Gabès (Tunisie), dans le golfe de Tarante (Italie), en Crète, dans le golfe Saronique (Grèce), dans le golfe de Palerme (Sicile) et dans le sud de l'Adriatique. Elle est aujourd'hui très courante dans l'ensemble du bassin oriental.

Les zones géographiques (BioObs)

Le statut

Remarquable

Fait partie de la liste noire des espèces envahissantes en Méditerranée. Le Stephanolepis diaspros se nourrit d'une grande variété d'invertébrés benthiques et parfois d'algues et de plantes. Les espèces exotiques de Monacanthidés, A. monoceros et S. diaspros, et l'espèce autochtone Balistes capriscus vivent dans des habitats similaires et se nourrissent de proies semblables, avec des chevauchements probables. Elles sont donc probablement en concurrence pour prendre possession de la nourriture, ce qui risque d'avoir un impact sur la diversité de la faune locale.

Le type d'observation

Dernière modification : 12/04/2020

Historique des modifications

• Création : C Defrance Filimoehala le 09/04/2020


Un commentaire ou une erreur sur cette fiche espèce : Cliquer ici !