L’association « Les Amis de BioObs » qui gère et qui anime le carnet de plongée en ligne BioObs, collabore à plusieurs activités centrées sur la connaissance et la protection des milieux subaquatiques. Ces activités peuvent être :

  • des programmes de collectes d’informations dans le cadre d’une démarche scientifique,
  • des projets événementiels,

Ci-dessous sont présentés les principales relations que l’association « Les Amis de BioObs » entretient dans le cadre de la signature d’une charte, d’une convention ou bien d’un partenariat.


Institut des Milieux Aquatiques

Créé en 1992 sous statut associatif, l’Institut des Milieux Aquatiques est une structure d’études, de conseils et d’assistance technique dans les secteurs des pêches maritimes, estuariennes, de l’aquaculture et de l’environnement aquatique. L’IMA est présidé par un élu du conseil régional d’Aquitaine.

L’IMA intervient essentiellement en France pour le compte de ses adhérents : collectivités territoriales, professionnels des secteurs d’activités énoncés précédemment, établissements publics et pour des opérateurs privés. Son équipe est constituée de personnels scientifiques de haut niveau (universitaires et ingénieurs halieutes).

L’IMA participe à de nombreux programmes concernant la connaissance, la cartographie ou l’impact des activités sur les habitats d’intérêts communautaires intertidaux et subtidaux rocheux.

L’Institut des Milieux Aquatiques


Les Sentinelles de la Mer Occitanie

Après avoir coordonné et relayé différents programmes de sciences participatives (Hippo-THAU, MedObs Sub, BioLit) sur son territoire, le CPIE Bassin de Thau a réuni les différents acteurs (scientifiques, gestionnaires, collectivités, porteurs de programmes et observateurs) afin de travailler ensemble à la création d’un réseau, Les Sentinelles de la Mer Occitanie.

Ce réseau propose aux citoyens de contribuer à la science et à la préservation des milieux, en participant à une quinzaine de programmes en mer, lagunes et littoral. Il permet de donner une meilleure visibilité aux programmes existants, d’optimiser les observations et de fédérer une véritable communauté d’observateurs au niveau régional.

Les Sentinelles de la Mer Occitanie sur le portail OPEN


Les Sentinelles de la Mer Normandie

Après la réussite du réseau des Sentinelles de la Mer Occitanie et devant l’intérêt de développer cette démarche à l’échelle nationale, l’URCPIE de Normandie développe un projet comparable en Normandie en rassemblant tous les acteurs intéressés par la démarche.

Les Sentinelles de la Mer Normandie est un réseau d’acteurs du littoral qui portent ou relayent des programmes de sciences participatives en Normandie. Ce réseau a vu le jour en 2018 et compte une quinzaine de membres actifs et plus d’une trentaine d’acteurs du littoral intéressés par le projet.

Les Sentinelles de la Mer Normandie sur le portail OPEN


Le collectif Vigie-Mer

Animé par le Muséum National d’Histoire Naturelle, le projet collaboratif « 65 Millions d’Observateurs » a rassemblé différents acteurs se consacrant à l’étude de la biodiversité et de la nature autour de la définition, la production et la dissémination des outils nécessaires pour structurer et pérenniser les initiatives en matière de sciences participatives. Par la suite, ce projet a été structuré autour de 4 dispositifs:

  • Vigie-Nature,
  • Vigie-Nature Ecole,
  • Vigie-Ciel,
  • Vigie-Mer,

Vigie Mer est un réseau d’acteurs portant et/ou accompagnant des programmes et outils de sciences participatives en milieu marin, assurant l’animation de ceux-ci et/ou utilisant et valorisant les données qui en sont issues.

Les principaux objectifs de Vigie-Mer sont les suivants :

  • Structurer un réseau des acteurs des sciences participatives en milieu marin et littoral,
  • Améliorer la visibilité et la connaissance des sciences participatives en milieu marin et littoral, et les représenter auprès de la société civile et des instances politiques et décisionnaires,
  • Mutualiser les expériences, les méthodes et les échanges entre structures partenaires,
  • Travailler à la cohérence et la complémentarité des données participatives collectées, réfléchir aux possibilités et aux conditions de leur partage,
  • Permettre et faciliter le dialogue et la concertation avec le monde de la recherche et les gestionnaires, améliorer l’utilisation des données à des fins de résultats scientifiques et/ou en termes de gestion.

Le collectif Vigie-Mer sur le portail OPEN