Dictyote d'Okamura - Rugulopteryx okamurae | BioObs
Fiche espèce – BioObs

Fiche espèce

Dictyote d'Okamura

Rugulopteryx okamurae

Végétaux

Algues

Phéophycées (Algues brunes)

Description

Algue brune très invasive. De couleur verte, son pouvoir de recouvrement est important et peut atteindre en hauteur jusqu'à plus de 60 cm. Elle forme un tapis verdâtre ne laissant plus passer la lumière. Thalle érigé membraneux, formé de ruban ou lanière de faible largeur (4 à 5 mm) jusqu'à plusieurs dizaines de centimètres de hauteur dépourvu de nervure médiane. Les ramifications sont le plus souvent doubles toujours dans le même plan (dichotomie), pas très longues et parfois discrètes, elles sont plus larges que chez les autres dictyotes. Leurs extrémités sont arrondies. La couleur est opaque, brunâtre à verdâtre. Les marges du thalle ont un très discret liseré plus clair visible suivant l'éclairage.

Confusions possibles

Avec les autres dictyotes

Biotope / Habitat

Sur les sols stables de préférence comme la roche. Profondeur comprise entre 1 et 15 mètres.

Distribution

Sur le littoral des Bouches-du-Rhône, dans les calanques de Marseille, du Parc marin de la Côte Bleue, à Carry le Rouet, à Sausset-les-Pins et Carro, à Sète dans l'étang de Thau. Elle prolifère en Andalousie. Mais sa propagation s'accélère sur d'autres zones sans doute.

Les zones géographiques (BioObs)

Le statut

Invasive / Envahissante

La dictyote d'Okamura nommée ainsi en hommage au botaniste japonais Kintaro Okamura. Classée dans les algues brunes très invasives venant du Japon, de Chine et de Corée. Arrivée en Méditerranée depuis plus de 20 ans, sa propagation s'accélère de manière inquiétante depuis ces dernières années, elle devient dans certains lieux excessivement abondante. Son arrivée aux alentours des années 2000, loin de son lieu d'origine est du certainement à plusieurs facteurs : 1° l'importation d'huîtres japonaises et également au transport maritime intensif. Implantation par bouturage. 2° son mode de reproduction compétitif par spores qui peuvent parcourir une dizaine de kilomètres portés par les courants Son fort développement n'est pas pour l'instant contrôlable, elle n'a d'ailleurs pas de prédateur identifié. Elle pourrait nuire aux autres algues locales et gêner, voire perturber fortement les espèces animales indigènes et bouleverser la biodiversité locale. Liste des Espèces Non Indigènes à surveiller en Occitanie (Réseau Alien Occitanie)

Le type d'observation


Les sources

Ouest France Rugulopteryx okamurae
Wikipedia Rugulopteryx okamurae
Firmm Rugulopteryx okamurae
Agabase Rugulopteryx okamurae
INPN Rugulopteryx okamurae
WoRMS Rugulopteryx okamurae
LAMARE Véronique, VERLAQUE Marc in : DORIS,23/08/2021, Rugulopteryx okamurae (E.Y.Dawson) I.K.Hwang, W.J.Lee & H.S.Kim, https://doris.ffessm.fr/ref/specie/5408

Les autres noms communs

• France : Rugulopteryx d'Okamura

Historique des modifications

• Création : Alain Mayoux le 24/06/2021 • Modification : Eric Nozérac le 03/09/2021


Un commentaire ou une erreur sur cette fiche espèce : Cliquer ici !