L’association « Les Amis de BioObs » qui gère et qui anime le carnet de plongée en ligne BioObs, collabore à plusieurs activités centrées sur la connaissance et la protection des milieux subaquatiques. Ces activités peuvent être :

  • des programmes de collectes d’informations dans le cadre d’une démarche scientifique,
  • des projets événementiels,

Voici les principales actions réalisées (actions en cours & passées) 

 


L’Inventaire national du patrimoine naturel

L’inventaire national du patrimoine naturel (INPN) géré par l’UMS Patrinat (AFB / CNRS / MNHN) est la plateforme nationale qui assure la bancarisation, la diffusion nationale des données et la mise à disposition des référentiels et standards d’échange.

Signataire de la charte INPN, l’association Les Amis de BioObs met à disposition de manière régulière les données d’observation conformément aux règles selon lesquelles les observations naturalistes sont utilisées et diffusées par l’INPN et le GBIF, dans le cadre du Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP).

L’Inventaire national du patrimoine naturel


Appel à projet INPN 2020

Nous avons répondu au nouvel appel à projet « Contribution à la connaissance naturaliste » 2020 de l’INPN. Ce projet est destiné à compléter l’illustration de l’INPN. Une première réponse à cet AAP en 2018 avait permis la transmission de 796 clichés à l’INPN couvrant principalement les Antilles françaises et dans une moindre mesure les côtes métropolitaines. Ce second volet concernera l’ensemble des milieux subaquatiques métropolitains et ultramarins mais tentera de fournir des clichés des espèces des zones peu représentées lors du premier appel à projet comme les eaux douces, Mayotte, la Méditerranée, l’Atlantique, la Manche et la Mer du Nord.

(Comité de sélection : Fin Mars 2020)


SOS Grande Nacre

Depuis 2016, un épisode de mortalité massive touche les grandes nacres de Méditerranée, Pinna nobilis, une espèce protégée à l’échelle nationale et listée comme en danger ou menacée à l’échelle méditerranéenne.

Afin de participer au recensement des populations de grandes nacres, BioObs propose un formulaire spécifique permettant de prendre en compte le comptage des individus, vivants ou morts, lors de la saisie d’un relevé d’observations.

Ces informations sont régulièrement transmises aux organismes scientifiques en charge de la protection de l’espèce emblématique de la Méditerranée.

Grâce à l’ensemble des données fournies par l’ensemble des organisations environnementales, institutions et associations de toute la Méditerranée, l’UICN-Méditerranée a pu mener à bien l’évaluation de la Liste Rouge de la grande nacre de la Méditerranée qui est officiellement reconnue et classée comme « En danger critique d’extinction » par la Liste rouge de l’UICN des Espèces Menacées.

Classée comme espèce d’intérêt communautaire, la Grande nacre est une espèce strictement protégée en vertu de la Directive Européenne des Habitats (92/43 / CEE) et comme espèce en voie de disparition par le Protocole sur les Aires Spécialement Protégées et la Diversité Biologique en Méditerranée de la Convention de Barcelone (annexe II).

SOS Grande Nacre


Réseau Alien-Corse

Considérées comme l’une des principales causes de la perte de biodiversité en Méditerranée, les espèces exotiques envahissantes constituent une menace considérable pour la biodiversité des écosystèmes.

En 2002, les premières observations de Caulerpa cylindracea ont été signalées dans des filets de pêche, au Sud de Bastia.

En partenariat avec l’Université de Corse et le Comité Régional de la FFESSM, l’Office de l’Environnement de la Corse (OCE) a initié un réseau de détection, le « Réseau Caulerpes de la Région Corse ». Le Réseau Caulerpes s’est ensuite diversifié pour prendre en compte tous les « nouveaux arrivants ».

Permettant la détection précoce des nombreuses espèces allogènes en Corse, les relevés d’observation, après validation par l’équipe BioObs, sont partagés et pris en compte par le réseau Alien-Corse qui les valorise.

FFESSM Corse – Le réseau Alien-Corse


Pontes de céphalopodes

La protection des céphalopodes passe par une meilleure connaissance de l’habitat de leurs frayères. C’est pourquoi nous faisons appel à vos observations et au dépôt de photographies de pontes de seiches et de calmars afin de contribuer à cette connaissance. Les fiches correspondantes « Seiche ponte – Sepia sp » et « Calmar ponte – Loligo sp» ont été créées. N’oubliez pas de préciser si possible la profondeur de l’observation dans la zone « Commentaires » de la page « Ma plongée ». Les données recueillies seront transmises au Pr Jean-Paul Robin, spécialiste des céphalopodes à l’Université de Caen-Normandie (après validation par l’équipe BioObs).

Le suivi des pontes de seiches et de calmar


Projet INPN 2018

Fort du constat que plus de 800 espèces subaquatiques n’étaient pas illustrées dans l’INPN, nous avons répondu à l’appel à projet « Contribution à la connaissance naturaliste » 2018 de l’INPN en proposant d’utiliser la base de photos pour illustrer la biodiversité subaquatique et de solliciter des plongées dédiées à la recherche des espèces ciblées. Notre projet ayant été retenu à l’issu d’un processus très sélectif (22 projets retenus sur 236 propositions), nous avons pu fournir après 8 mois de travail de communication, de collecte, de sélection et de validation près de 800 clichés illustrant des espèces des eaux métropolitaines et ultramarines. Ce travail a été mené en collaboration avec l’AFB et l’équipe de l’INPN.

Le bilan du projet INPN 2018