Voici l’histoire de BioObs : sa création, les principaux faits marquants, quelques dates clefs et succès qui jalonnent une aventure qui a commencée… en 2004.

2004/2005
Pour les besoins du stage de formation de la région RABA, un premier fichier Excel est créée afin de recenser les espèces observées. Un premier outil pour partager les observations mais aussi pour la formation et l’auto-formation des plongeurs.

2008/2009
Le fichier Excel comporte de nombreuses espèces et photos, il devient trop lourd et difficile à échanger : une base de données est créée:

  • Le carnet de plongée de plongeurs loisir permet de l’alimenter et d’aider à l’identification d’espèces,
  • Les données d’observations sont agrégées avant d’être transmises à l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN).

2013
Création du site web qui devient « BioObs », nom choisi par ses utilisateurs. Le site apporte de nouvelles fonctionnalités aux utilisateurs de BioObs :

2017
BioObs est le second contributeur à l’INPN pour les programmes de Sciences Participatives :

  • Mars 2017, la FFESSM annonce la refonte de BioObs avec un lancement « été 2018 »,
  • Novembre 2017, au cours du séminaire de la CNEBS à Créteil, l’Agence française de la biodiversité (AFB) annonce apporter un soutien financier pour la réalisation de ce projet.

2018
Tout au long de l’année 2018, le projet continue de progresser :

  • Juin 2018 : réalisation d’un projet d’illustration de la biodiversité pour l’INPN,
  • Juillet 2018 : le nombre d’observation BioObs dépasse 200 000 observations et le GBIF.org (Global Biodiversity Information Facility) dépasse le milliard d’enregistrements d’occurrences d’espèces grâce à un jeu de données provenant de l’INPN : la « milliardième » observation du GBIF.org est une observation BioObs,
  • Août 2018 : lancement du projet de refonte de BioObs par la FFESSM à Lyon,
  • Novembre 2018 : arrêt du projet de refonte par décision du Comité Directeur National de la FFESSM.

Malgré cet arrêt, l’année 2018 confirme que BioObs répond aux attentes d’une communauté que ce projet a rassemblé au fil des années :

  • Une communauté « sachante » par les scientifiques et professionnels qui collaborent au projet,
  • Une communauté « apprenante » par les plongeurs loisirs qui utilisent le carnet de plongées et tous les bénévoles qui participent au développement et à la promotion de l’outil.

Ces communautés partagent et échangent collectivement leurs connaissances et développent de nouvelles compétences. Fin 2018, le bilan est le suivant :

  • 270 000 observations sont déversées à l’INPN,
  • 14 000 relevés d’observations et 32 000 photos identifiées,
  • 3 300 espèces décrites et 2 000 sites de plongée explorés,
  • 2 000 participants au projet et une équipe de 40 personnes animent et exploitent le site quotidiennement,
  • BioObs est utilisé régulièrement pour les formations des plongeurs de la FFESSM,
  • Plusieurs actions sont réalisées en relation avec le Ministère de l’Education Nationale.

2019

  • Janvier 2019 : conférences lors du Salon International de la Plongée à Paris,
  • Avril 2019 : au cours de l’Assemblée Générale Nationale de la FFESSM à Brest, le projet « BioObs » est arrêté du point de vue de la FFESSM,
  • Mai 2019 : création de l’association « Les Amis de BioObs » (loi 1901) qui a pour objectifs :
    • De promouvoir et de diffuser la connaissance de la biodiversité des milieux aquatiques,
    • De continuer à faire évoluer ce projet, un « bien commun » au bénéfice de tous.

L’association « Les Amis de BioObs » formalise plusieurs partenariats et conventions,

  • Juin 2019 : l’intérêt des données de BioObs est confirmé pour la conservation et la préservation des écosystèmes via la Directive Cadre Stratégie des Milieux Marins
  •  Août 2019 : le nombre d’observations dépasse le nombre de 300 000 observations.

2020

2021

  • Février 2021 : diffusion par l’INPN de nouvelles photos et données d’observations d’espèces marines (projet lancé en Avril 2020).
  • Mars 2021 : convention avec l’Œil d’Andromède pour la surveillance des algues filamenteuses en Méditerranée française via la plate-forme Medtrix,
  • Avril 2021 : convention avec la Métropole Nice-Côte d’Azur (projet d’Atlas de Biodiversité Côtière),
  • Mai 2021 : intégration des habitats naturels marins dans le carnet de plongée. Cette évolution est réalisée dans le cadre du projet européen Life Marha intégré.
  • Août 2021 : le cap des 400.000 observations et 20.000 relevés est franchi,
  • Septembre 2021 : convention avec AVRIL (association d’éducation à l’environnement, à l’écocitoyenneté et à la mobilité internationale) en charge du programme Vigie des havres, pour la collecte des données d’observations via l’outil BioObs, données qui sont partagées avec tous les utilisateurs de BioObs et transmises à l’INPN.

 

A suivre…